5 rue Guy Pabois 35600 Redon

LE SPECTACLE MADELEINES

Spectacle Madeleines
Solo de théâtre


Création 2015 –
Tout public à partir de 12 ans
Jeu et collectage : Karyne PUECH
Écriture : Sandrine LEMEVEL-HUSSENET
Régis lumière : Samuel CHARI

Collaborateurs artistiques : Jérémy COLAS, Florian CHIAVERINA, Anne-Cécile RICHARD et Tamara GLAS
Pour recevoir les tarifs et le dossier technique : Contact diffusion
Pour télécharger le dossier du triptyque sur la mémoire familiale :  Mamie GILOU

 

 

LA GENÈSE du projet
 » Nous n’avons pas toujours été vieilles ! « 

« Grâce à la maison de retraite “les Charmilles” de Redon, qui m’a généreusement ouvert ses portes, j’ai pu arpenter pendant 6 mois ses couloirs, et ses temps d’animation. J’ai ainsi rencontré une dizaine de résidents chez eux dans leur appartement pour parler de l’ ”ancien temps”. Ces discussions quasi exclusivement féminines sont entrées en résonance avec mes  questionnements personnels du moment : Comment construire durablement sa vie d’adulte ? Qu’est ce qui marque le début de sa vie de femme ? Quelle place, quelle importance a l’engagement aujourd’hui ? Et le mariage…? Quels sont les points de  différence entre la génération des trentenaires à laquelle j’appartiens et celle de ma grand-mère ? …
De ces vies si différentes est né un spectacle Madeleines … »
Karyne PUECH

 

IMGP3124pt IMGP3157ptaffiche madeleines-15-03-17IMG_5958

 

 

 

 

 

 

 

 

Le SYNOPSIS du spectacle

IMG_7642Le spectacle Madeleines, met en situation quatre vieilles dames d’une maison de retraite qui se racontent à une visiteuse. Petit à petit elles retrouvent le goût des madeleines de leur enfance, de leur jeunesse, des premiers âges de l’adulte. La visiteuse, ici le
public, chemine alors de vie en vie, de paroles en paroles, de pays bretons en pays gallos, de tempérament en force de caractère,de souvenirs en souvenirs vibrant encore d’une vie bien présente…

Ce texte de fiction, écrit par Sandrine LEMEVEL HUSSENET qui s’est librement inspirée du collectage mené aux charmilles, met en parallèle de façon juste et contrasté quatre personnages qui n’ont en commun que leur âge, leur prénom et l’endroit où elles terminent leur vie. Le texte fait apparaître la puissance et la diversité d’une figure souvent négligée, la femme âgée, au  travers de grandes thématiques comme les souvenirs d’enfance, la découverte de l’amour et de la
sexualité, les souvenirs de la guerre.

 

 

 

14481864_10210150296335481_3003548247444365935_oExtrait Madeleine 1 :«Vous avez trouvé facilement? On m’avait bien prévenue
que vous alliez passer. On se prépare. On se met bien. Maison ne sait jamais bien vraiment.
Vous êtes bien installée ? Ils sont confortables n’est ce pas ? Ils viennent de mon mariage.
Les deux fauteuils là en bois. Les six chaises aussi. La table. L’armoire. Le meuble-là.
Ceux ci étaient là quand je me suis installée. Depuis le premier jour il ne m’ont jamais quittée.
Il y a avait le lit aussi bien sûr. Celui-ci est resté là-bas. Ici se sont des lits médicalisés.
Ça se comprend. Même pour les aides tout de même,  c’est plus pratique, pour ainsi dire.
On ne fait pas toujours ce qu’on veut. C’est la vie qui impose. Sûr. J’ai toujours cru
que je finirais ma vie dans ma maison de Plozévet. Et bien me voilà ici.
Et je n’ai même plus trop envie d’y retourner.  Une maison sans habitant perd de son âme.
C’est sûr. Vous voulez un café ? Je n’ai plus l’habitude de recevoir. »

 

Pour voir quelques extraits… TEASER du spectacle
Pour les voir en vrai… Dates du spectacle

 

Un livre – mémoire chez Christophe CHOMANT Éditions

IMG_9111ptNotes d’auteur  » Le titre avait été choisi avant même l’écriture du texte. Le concept également. Cette pièce est une commande de la comédienne Karyne Puech. De son collectage riche de plus d’une centaine de pages de notes, elle souhaitait créer un spectacle, seule en scène, qui rende hommage à ces histoires particulières, humaines et déjà universelles. J’ai donc lu ses notes et parfois écouté des enregistrements. Je me suis imprégnée des mots, des vies anonymes, des sensibilités, des événements, des renoncements et de la sagesse de ces dames. Leur enfance, leur jeunesse, leur guerre, les mariages, les naissances, les choix, les fatalités, les joies, les victoires et les défaites, les sourires sur la vie. Elles sont venues. Elles étaient quatre. Quatre à vouloir dire. Quatre femmes. Quatre destins individuels. Quatre paroles distinctes faites de véritables souvenirs récoltés. Peu à peu, elles me sont devenues compagnes. Leurs expériences, leurs  regards, leurs amours, leur présence, presque charnelle, m’accompagnent. Elles me tracent un chemin. La vie, la vieillesse, la mort ne font plus peur. Leur présent, empli de souvenirs et de compréhensions, se mêle au mien, et me donne une force de vie incroyable. Poussez la porte. Elles sont là. Elles vous attendaient. Installez vous.. » Sandrine LMH

Merci à la maison de retraite les Charmilles, Adéla et Liliane…